Immobilière

Terrasse Vue Et Jardin -

Marseille

Accueil du site > Blog > les Français sont-ils bien logés ?

les Français sont-ils bien logés ?

dimanche 29 septembre 2013, par Marc Buchwalter

Le réseau d’agences immobilières Orpi a publié avec Ipsos la première édition d’un baromètre du « bien logement » en sondant huit grandes métropoles françaises. Pour éclairer plus concrètement le débat récurrent sur la question du « bien ou du mal logement » en France, le réseau d’agences immobilières Orpi www.orpi.com/ a décidé d’interroger les Français sur leur propre perception dans ce domaine dans huit grandes métropoles françaises (Paris et son agglomération, Marseille, Lyon, Toulouse, Nantes, Strasbourg, Bordeaux, Lille). Les conclusions de ce premier baromètre du « bien logement » des Français réalisé avec Ipsos sont « surprenantes, contiennent beaucoup de paradoxes et sont mêmes inquiétantes à certains égards », a commenté Bernard Cadeau, président d’Orpi.

Heureux vieux propriétaires de petites villes, malheureux jeunes locataires d’Ile-de-France Première source d’étonnement, les Français se déclarent à 89% satisfaits de leur logement et ils sont même 34% à se dire vraiment satisfaits. Parmi ces derniers, sans réelle surprise, les plus contents sont propriétaires (44%), ont 60 ans et plus (44%). Ils résident dans des communes de moins de 20.000 habitants (39%), en maison individuelle (43%) de cinq pièces ou plus (47%) et disposent de revenus supérieurs (44%). A l’inverse, les moins heureux de leur logement sont locataires (20%), âgés de 18 à 24 ans (29%) et habitent dans l’agglomération parisienne (24%). « Ce profil se retrouve aussi dans les autres grandes métropoles régionales, a précisé Bernard Cadeau. En outre, les moins contents de leur sort vivent dans un studio ou un deux pièces (16%), en habitat collectif (20%) et leurs revenus sont modestes (25%). Parmi les 34 % les plus satisfaits, la carte par villes du « bien vivre » en France fait ressortir le classement suivant : Lyon prend la palme avec 34 % de « vraiment satisfaits », devant Nantes (33%), Lille, Bordeaux (32%), Toulouse, Marseille (31%) et Paris (24%). Le Graal de la maison individuelle Vivre dans une maison individuelle avec un jardin ou une terrasse fait toujours figure d’idéal en termes de logement. La maison fait rêver 79% des Français interrogés, aussi bien ceux habitant déjà en pavillon (91%) que ceux résidant en logement collectif (60%). Or, comme l’ont récemment observé les Notaires de Paris-Ile-de-France,qui présentaient l’activité immobilière au deuxième trimestre 2013, « dans les programmes de constructions neuves, les maisons ont pratiquement disparues. » Parmi les critères du logement idéal figurent juste, après le numéro un, « avec un jardin et terrasse » (61%), l’item « proche de tous commerces et services » (31%), devant ceux « avec plus de superficie, de volume » (28%), « situé dans un quartier sûr » (27%), et « proche de votre lieu de travail/d’études » (23%). Bien sûr, dans les attentes des Français, l’influence des critères locaux est prépondérante. Ainsi, à Paris, 32% des interrogés demandent plus de superficie et de volume et 33% souhaitent un logement au pied des transports et bien desservi. Tandis qu’à Marseille, 46% invoquent le critère d’un logement situé dans un quartier sûr et 17% celui d’un logement sécurisé. La volonté d’initier des projets immobiliers est toujours très vivace. « Mais il y a un décalage entre les envies et la réalité de ce que l’on peut fair e , observe Bernard Cadeau, qu’illustre la pression sur les prix immobiliers. » Ainsi un Français sur 4 dit avoir un projet immobilier dans les douze mois qui viennent. Ils sont 40% a en avoir un dans les trois ans. Mais parmi ces 40 %, 23% ont le projet d’acheter et 12% le projet de vendre. Dès lors conclut le baromètre « 11% soit 5,5 millions de Français auront des difficultés à concrétiser leur projet d’achat. » Un des facteurs de résignation des ménages face à l’achat immobilier est le temps supposé pour le mener à bien. Selon l’enquête, « 59% des Français se disent démoralisés d’avance par le délai de réalisation de leur projet immobilier en résidence principale. » Ils pensent devoir y consacrer 35 mois en moyenne et même 41 mois à Paris et 43 mois à Marseille. Alors que, souligne le président d’Orpi, « dans notre réseau, en étant réaliste, il faut compter environ 12 mois pour réaliser un projet. » Les Echos - 16/09/2013 par ANNE-SOPHIE VION

41 A rue d'Isoard 13001 Marseille Tél/Fax : 04 91 67 38 83